La musique et l’histoire ou les manipulations du folklore morave: la plaisanterie de Milan Kundera

Melić, Katarina (Articol)

“Il s’agit d’étudier le lien entre la musique et l’Histoire, plus précisément l’apport et la manipulation de la musique dans la création d’une nouvelle identité nationale dans le roman de Milan Kundera, La plaisanterie. Kundera interroge comment, dans le contexte politique et idéologique de la Tchécoslovaquie après 1948, la musique est instrumentalisée par le pouvoir afin de consolider sa mainmise et son pouvoir de contrôle des masses. Le folklore morave (et sa longue tradition) est réécrit et manipulé sciemment afin de permettre la création d’une nouvelle identité nationale à l’image du nouveau régime communiste établi en 1948. La deuxième partie de l’article est consacrée à une lecture des passages consacrés au folklore morave et à sa manipulation politique dans le roman La plaisanterie. Cela dit, en interrogeant les manipulations du folklore morave, Kundera, déconstruit l’histoire officielle tchèque qui a délibérément été oblitérée.”

Cuvinte cheie: folklore morave, histoire, identité, Kundera, La plaisanterie, manipulation, musique, and réécriture

Revista de etnografie și folclor / Journal of Ethnography and Folklore

2017, nr. 1-2, p. 28-42